20 vérités sur moi…

Des jeux qu’on fait sur facebook avec nos amis
1- J’ai deux amis que je raconte tout, même mes pires bêtises/ folies. Torturez-les, mais ils ne diront jamais rien.
2- Je n’aime pas les animaux domestiques
3- Mon livre favori c’est S.A.S (maintenant, je les collectionne)
4- J’adore plaisanter, vous taquiner mais ne croyez jamais que je craque pour vous ou fais des avances sur vous.
5- Je suis superficielle, mais je peux m’adapter à toutes situations quand la circonstance la demande
6- Mes séries préférés pour le moment sont ( Bones, Bing Bang Théory, les experts)
7- Je n’aime pas les mecs débraillés et les mecs squelettiques
8- Je fais partie des gens qui pense que la beauté physique d’un homme compte (une tablette de choco entre autre :p)
9- Tous qui concerne l’anatomie humain me passionne ou la science elle même (Je suis une apprentie en psychologie)
10- Je craque quand je vois un beau Dr en blouse bleue/ blanche…chhutt !!!
11- J’aimerais apprendre à jouer une guitare
12- J’adore les sports automobiles
13- Je suis carnivore plus qu’il n’en faut ( c’est pas prêt de changer)
14- Je sais cuisiner, mais ne me demande pas de concocter quelque chose lorsque j’ai pas la tête à ça ( je ne ferais rien)
15 – Je trouve que être sarcastique est un moyen d’alimenter votre cerveau (je le fais souvent)

16- Faut prendre des initiatives dans la vie d’un couple sinon tu seras dans la merde
17- Je vis dans un monde où je me fiche éperdument que tu dois me soumettre
18 – je ne tolère pas l’hypocrisie
19- Je ne porte mes talons hauts que lorsque je me déplace en voiture
20 – je porte des lunettes depuis l’âge de 15 ans. Je crois que c’est pour la vie même si mon œil gauche n’a plus de degré ( une dépendance)

humm!! Les 20 verités sur moi :p

À la demande de Mahery voici 20 vérités sur moi :
1- J’ai deux amis que je raconte tout, même mes pires bêtises/ folies. Torturez-les, mais ils ne diront jamais rien.
2- Je n’aime pas les animaux domestiques
3- Mon livre favori c’est S.A.S (maintenant, je les collectionne)
4- J’adore plaisanter, vous taquiner mais ne crois jamais que je craque pour vous ou fais des avances sur vous.
5- Je suis superficielle, mais je peux m’adapter à toutes situations quand la circonstance la demande
6- Mes séries préférés pour le moment sont ( Bones, Bing Bang Théory, les experts)
7- Je n’aime pas les mecs débraillés et les mecs squelettiques
8- Je fais partie des gens qui pense que la beauté physique d’un homme compte (une tablette de choco entre autre :p)
9- Tous qui concerne l’anatomie humain me passionne ou la science elle même (Je suis une apprentie en psychologie)
10- Je craque quand je vois un beau Dr en blouse bleue/ blanche…chhutt !!!
11- J’aimerais apprendre à jouer une guitare
12- J’adore les sports automobiles
13- Je suis carnivore plus qu’il n’en faut ( c’est pas prêt de changer)
14- Je sais cuisiner, mais ne me demande pas de concocter quelque chose lorsque j’ai pas la tête à ça
15 – Je trouve que être sarcastique est un moyen d’alimenter votre cerveau ‘je le fais souvent)
16- Faut prendre des initiatives dans la vie d’un couple sinon tu seras dans la merde
17- Je vis dans un monde où je me fiche éperdument que tu dois me soumettre
18 – je ne tolère pas l’hypocrisie
19- Je ne porte mes talons hauts que lorsque je me déplace en voiture
20 – je porte des lunettes depuis l’âge de 15 ans. Je crois que c’est pour la vie même si mon œil gauche n’a plus de degré ( une dépendance)

Manambato : a little corner of a paradise and an other adventure

About 20 Km Brickaville, Manambato is a little piece of paradise located on the road to Tamatave., Access to Manambato is KP 286.5 taking a bifurcation 7km road.
  A large lake Rasoabe who joined the channel Panganales. Accessibility is a bit difficult for the deterioration of the road. One can join this little corner of paradise by the National Highway 2 (RN 2) from Antananarivo (6:00 through Brickaville) or Tamatave (1 ½ hours) but also by boat transfer from Tamatave (half day ).

SAM_1295

Like every year, Ice  clubMada organized a trip, this time Manambato destination. It was a great adventure starting with a 3 km walk to the entrance of the village with our luggage and all our stuff Lol.

The road is disastrous, but to have a positive side, there is quiet
The bungalows are inspired by traditional architecture but with a modern twist.

But for us the crazy about English ( ICE), everything is learned, each square is pleased to discover that we enjoy every minute of the two days we were there. It was visited by hiking the mountain of love, and from there you can see the splendor of the village Manambato a little quiet, but if I was an artist surment I was very inspired to create :D

SAM_1313

 

Ice club camp fire on the beach of Rasoabe

Next to the lake is the Rasoabe Ankaninofy a travel gear that unfortunately we have not been able to visit the site. Through a boat is required to see the ocean just 30 minutes from the lake.
Manambato is a place as any to Madagascar which has its taboos. (Prohibition to bring pork, do not pee anywhere or disturb the animals you find in the eastern part of the lake)

SAM_1258

Something I’ve noticed, there are colored clays in the lake (red, purple, pink, gray …)

girly

Girly :p some of us

SAM_1270

SEND LOVE TO RESPONSE HATE

 

Something I’ve exchanged with my friends :  » if u ‘re deeply wounded, speak with someone »

 

Dont let ur bad emotion obsessed you anymore. Dont tell that you dont wanna trust anymore .Love is something that has the first important in human life. But more persons take it in wrong way. A bad story of love seems natural but now u know something in love  «  one day u will meet the best person who understand u » he said. Iwill make everything to keep you even i dont love you more you could love me. But it’ s just it is the life and i have not yet the power to know the future but I know what can I do each moment of the present life.

It’ s just an emotion inside you that want your attention not something you want by yourself. It s like a feeling of hungry, angry, joy, …. They just want your attention, it s like if there are a lot of persons (personalities) those want to be paid ur attention and give an importance more than others. U’ are the master of these personalities, emotions, you can decide what you want to feel. Hate person is the last thing you could think, think better, think joy and enjoy each second of life is more important and interesting than to give a time for bad emotion. Everything pass, we have appreciate the life and love each moment we live.

When you send love in response to hate you accomplish one of the most difficult things for anyone. Over the course of my life I have been disappointed many times. Some have borrowed and never repaid. Some have forgotten their promises. Some have left me for others. Some have cursed me and spread rumors about me. Some have stolen from me. I send love to them all, mindful of the Buddha’s words: “We live happily indeed, not hating those who hate us. Among men who hate us we dwell free from hatred.” It has been this transformation in my own thinking, perhaps more than anything else,  It is a powerful strategy for raising your spiritual awareness.

 

Emerveillement !!

L’ « Émerveillement » est une inclination mentale autant qu’émotive à découvrir une chose comme si c’était pour la première fois. L’émerveillement est source de joie. Tant pis pour ceux et celles qui s’en privent en vous disant : « Je connais déjà, je sais déjà, j’ai lu déjà, j’ai vu déjà ». Sans le savoir, ils passent à côté des meilleurs moments de la vie en les remplaçants pour une routine abêtissante. Si ces abêtis voulaient bien être plus attentifs et présents à la Réalité ils percevraient que jamais les choses ne se reproduisent de la même façon .

JOIN THE FUN, LIVE THE GAME !!

Basket ball lovers and the English language will meet on 19 and 26 July 2014 at the Gymnasium Ankatso for « ICE-Games BasketBall Tournament ». The tournament will begin the school holiday periods and wants to make things both entertaining and fun for young Malagasy.

Organizers, ICE CLUB Madagascar held a press conference yesterday at the Press Centre Malagasy Antsakaviro. Sports events will involve the participation of English clubs, businesses and institutions practicing English as a working language in Madagascar. Twelve mixed team will compete for the first edition.

The president of ICE Club, Tahina Rakotomanarivo stated that « ICE games is an event that aims to promote the English language among young Malagasy. Thus, the choice of a tournament is an opportunity to attract young people, because basketball is the most practiced sports for young people, also rhymes well with the English language. « 

In addition to the games, other activities related to the English language will also be offered to spectators and a players such as « spelling bee », a game that rewards the one who has mastered the spelling  A show members of the choir’s ETP also host during the tournament July 26, 2014. Salvage They will perform songs as appreciated by young Malagasy. « Through ICE Games, we want to show that English is already part of everyday life in Madagascar, and that language is accessible to all, » says Fara Rakotoarisoa, member of the organizing committee of this event.

ICE GAMES

 

ICE Games wants to be an event that brings everything microcosm of anglophile and amateur sports capital. The event supported by Nazo, G4S, Mgnifique Limousine; ZEN design, the Embassy of the United States to Madagascar, and organized in partnership with The Hotel Carlton Madagascar and ETPC. The winner of this tournament will be awarded several lots more trophy « ICE Games in 2014. » The second and third place winners as well as other competitions (three-point shots, Dunk) will also receive prizes.
Note that ICE CLUB Madagascar celebrating the 8 th existence It is the oldest club in English independent of Madagascar active. The club meets every Saturday to practice English in a friendly atmosphere. With over 300 members of all ages, it will make this event an annual activity of the club.

 

Ireo voambolana fampiasa tsara ho velomin-tadidy…( Riaka sy ny manodidina azy)

- Akanjondano/ ankanjondomano : maillot de bain

- Akanjondeka : scaphandre de plongée

- Akanjondriaka : tenue de croisière, vêtement de marin

- Akanjonorana : impérmeable

- Ala mainty, ala mena  :  forêt primaire

Ala manaraka ony : forêt galerie

- Ala ngetroka : futaie

Ala tahiry : forêt réservée

- Ala voaavaka : forêt classée

- Ala tsy vaky lay : forêt vierge

 – Alafaray/ am-piorihana / anandray : « en » amont

- Aloalon-driaka : fond marin

- Aloalon-tsaha : fond d’un ravin / lit d’une rivière/ d’un ruisseau

- Ambalaka : sud

- Ambaniray : cave

- Ampela mananisa : sirène

- Am-pivalanana : « en » aval

- Andilantany : isthme

- Andrin-dakana : mât de pirogue

- Andrisa / vatofantsika : encre

- Angoho tantsaly : angoho fumé

- Animbalaka : vent du sud 

- Anina : brise / vent : misy irony tsindrimpeo irony ny fanoratra ny « n » eto

- Anintambany : vent d’ouest

- Anintambàny mahitsy : vent d’est

- Anintambony tsimilaôtro : vent du nord-est

-Anintambony varatraza : vent du sud est

- Antsanga : alluvious

- Antsitrika/ joboka/ribika/toradoha : plongée

- Antsiva : conque marine

- Asotry/ fotoanan’ny hatsika : hiver 

- Avaraka : vent du nord

- Baharia : matelot

- Bako : fefy

- Bambana : atmosphère / espace / immensité/ haute mer/ large

- Bambandrano : océan

- Bamboaliny : pêche nocturne

- Banjana/ lemaka : plaine

- Baso : banquette de pirogue

- Bitsilay : Voile de pirogue traditionnelle en rabana

- Bogom-pasika/ bongam-pasika : dune 

- Botro : boutre

- Daroba : lame/ vague forte

- Deboka : Depression / bassin

- Dengy : fosse océanique

- Diteratany : endémique

- Embo / fitsikanfonana : flottement

- Enton-draratra : brume de chaleur

- Fafy : appât

- Fahaka : banc de sable

- Fahataroka / lohataona : Printemps

- Fahi-trondro : parc marin

- Fahitra : parc

- Falazina : mât

- Famantaranavaratra : tondroavaratra : boussole

- Famantarandrivotra : girouette

- Famihiana : automne

- Fampana/ tevana/hatsana : fosse marine/gouffre/ précipice

- Fampanaràna : congélateur

- Fanakebona : bouchon/ balancier

- Fanitsoka : poids de filet/ poids de ligne

- Fanovam-pana : climatiseur

- Fariambelona : aire/ biotope/ niche écologique

- Fasenina/ fasehina : sableux/ sablonneux

- Fempina : ensablée

- Fiarandrano : vedette

- Fifinto / fihanitra : aromate/ eau de cologne/ parfum

- Fikajian-dagilasy/ vatanara/ fikajia-nara : glacière

- Fombàn-dia : service accompgnateur

- Fotoam-pijotsoana : basse saison

- Fotoam-pisongana : haute saison

- Gôdra : vasière

- Haka : marré basse

- Handron-drano : nappe d’eau

- Harana : corail blanc

- Helo-drano : petite baie

- Heniheny / zehitra : marais / marecage

- Hetrina : marecageux

- Hitsokitsoka : fosse marine

- Hoala : grande baie en eau profonde / golf

- Hory : baie (taille moyenne)

- Hovankarana : lagon

- Ijintany/ lozantany/potany : catastrophe naturelle

- Indrana : bord/ rivage

- Jarifa : chalut

- Jofon-drano : embrun

- Kajy irano / fiompiana irano : aquaculture/ aquiculture

- Kamory : etang

- Kanaoty : canot

- Kitranala : forêt secondaire

- Kompana/ lohalalana, lohadia : guide touristique/pilote

- Kongo morima/ parasy lafirika : chique / tique de la côte africaine

- Lafiriaka : eaux territoriales

- Lakampingotra : canot pneumatique

- Lakanaina : canot de sauvetage

- Laokan-driaka : fruits de mer

- Lembalemba : plateau

- Lovoka : cheminée

- Manalona/ manonja : houleux (se)

- Manaly : boucaner/ fumer

- Mandaviana : jour de bruine

- Mantasaly : vent d’orage

- Miandia : voyager

- Mosorondrano : bras de mer

- Mosorontafia : droit d’ancragge/ droit de port

- Rano maria/ rano mahery : rapide 

- Rano maty : marée dormante

- Rano samonta : grandes marées

- Rano sorona : marée haute

- Rano velona : eau courante

- Ranovory : etang/ mare

- Ranto : Bord de mer/ littoral/ plage/ rivage

- Riakasia : lagune

- Roranga : savane arborée/ savane arbustive

- Saikanosy : péninsule/ presqu’île

- Sakelidrano : affluent/ canal/ruisseau

- Salopy : chaloupe

- Solatra : pente/ talus

- Takamaso : panorama

- Tamberin’onja : ressac

- Tanala : forestièr/ère

- Tandriaka : marin (e)

- Tetimbana : voyage en mer / croisière hauturière
- Tetikala/ tavy : brûlis
- Tetimorona : cabotage/navigation côtière
- Tetionja / korisa (risa) amin-driaka : surf
- Tetirano : ski nautique
- Tetiriaka : croisière maritime
- Tomojo : jour de brumeaux
- Tsaka riaka : traversée en bateau
- Tsidihitra : pente
- Valon-driaka : rouleau
- Varatraza : alizé

- Vavatany : poste frontière
- Velona an’ala : sylvicole
- Velona an-drano : aquatique
- Vinany : delta
- Vitrana : piège à poisson/ barrière de pêche
- Vonjy aina : soins d’urgence
- Vozon-tany : col
- Zahatany : tourisme
- Zahatra : radeau
- Zehitra/ heniheny : marais / marécage

Santionany ihany ireo, izay nosavasavaina tany rehetra tany, saika fitenim-paritra avokoa satria riaka rahateo no tena ventiny.

Mourir s’apprend

Des tas de questions persiste, on est encore vivant pourquoi pensé à une telle chose, je ne me consacrerai pas ma vie à apprendre à mourir. Moi, je dis qu’il faut abattre le mur de silence qui entoure le terme de notre existence, ça nous aide dès à présent à nous y préparer.

 

La mort n’épargne personne. Nous allons tous y passer, chacun à son tour. Mais, nous essayons autant que possible d’éluder ce sujet délicat. C’est comme un sujet tabou dans notre société. Je trouve que c’est une idée libérale.

La mort fige en quelque sorte toute l’existence. Ce qui est fait est fait , c’est inaltérable on  ne peut effacer le moindre mot, le moindre action. On ne peut pas rattraper ce qu’on a omis de faire. Cela ne sert plus à rien de dire un mot aimable à votre entourage.

La vie ne tient qu’ a une fil , la vie est une école, on apprend tout les jours. Certaines personnes pensent que il faut vivre au jour le jour. [ comme un automate] ces gens là on besoin de mur réflexion dans sa vie.

Mon inspiration vienne d’une question existentielle :  » Décidé d’être sage ou faire la bringue » meuh non…chacun sa bringue. Lol…

Ceux qui ont fréquemment dû faire face à la mort; qui ont vu mourir bon nombre de leurs semblables, ont parfois en eux quelque chose d’étrange. J’avais l’expérience lorsque ma mère fut donné son dernier souffle à peine dans mon adolescence, sans savoir ,sans expérience. On ne va pas souhaiter quand même d’avoir l’occasion d’assister à un décès. Et il est encore plus rare d’être seul avec quelqu’un dans ses derniers moments.

Comme le psalmiste dit : « fait-moi comprendre que nos jours sont comptés, enseigne-moi l’art de mourir- et de mourir en paix » Cet apprentissage est difficile, mourir n’est pas un jeu d’enfant…

Nous aurons besoin d’aide pour affronter notre propre mort ou pour entourer notre prochain lorsque  à son tour il devra quitter ce monde. C’est étonnant de voir ce qui se passe lors d’un décès. Certains, en proie à la peur ou au remords, se rebiffent contre la mort, les survivants par contre déchirés par le chagrin, demeurent prostrés ou s’affairent à organiser une somptueuse funérailles…le fameux question qui se pose où étiez-vous pendant son vivant? comme si les éloges funèbres pouvait racheter les négligences à son égard ou changer son sort terrestre que céleste.

Dans mon ignorance, j’ai toujours pensé qu’il faut différencier la science et la religion or les mathématiciens ont bien leur définition —-> à l’infini, qui tend vers l’infini...Pour aller au delà de l’infini, nous ne pouvons pas esquiver la mort, inutile de protester ou de regimber. Tous, jusqu’au dernier jour finiront par s’y engouffrer : le roi comme l’esclave, le milliardaire comme le mendiant, le vieillard courbé comme l’athlète dans sa forme…j’en passe.

Et au moment de mourir, on ne peut pas se dire, comme pour tant d’autres choses dans la vie : «  Faisons un essai, on verra bien »…

On nous laisse entendre que la mort n’est pas un phénomène naturel. Vous allez tout de suite voir les grands  cycles de la nature. Le sort destiné aux vivants sur terre ( plantes, animaux, humains) serait de croître d’être fécondés, de se reproduire, puis de décliner et retourner à la terre. Grace à ce processus continuel de renouvellement auquel n’échapperait aucun être vivant, la nature se maintiendrait dans une éternelle jeunesse. C’est ainsi que va le monde.

Mais, quelque chose m’a frappé : « le salaire du péché » la mort est donc un ennemi, un agent destructeur. Lorsqu’elle frappe, c’est pour régler son compte au coupable, pour lui infliger la peine qu’il mérite.

Sur un fond aussi lugubre, je vais me ressourcer philosophiquement que spirituellement pour pouvoir continuer à éclaircir mes inspirations….

 

Ny Ora sy Fotoana Malagasy

Ireto ny ora fampiasan’ny Ntaolo fahizay.

 

Ora sy fotoana

00h : Misasak’alina

01h : Mitrena ombilahy

01h30 : Maneno sahona

02h : Maneno akoho tokana

02h30 : Mivoaka goaika

03h : Maneno akoho

03h30 : Maneno fitatra

04h : Mazava ratsy

04h30 : Mifoha olo-mazoto

05h : Mifoha olona

05h30 : Mipoaka andron-dolo

06h00 : Miran’andro

06h30 : Maimbohon-dravina

07h : Vaky masoandro

08h : Misandratra andro

09h : Mivoaka omby

09h30 : Mivoaka omby tera-bao

10h : Atoandro be nanahary

11h : Ambolomboditrano ny andro

12h : Mitatao vovonana

13h : Mihilana ny andro

14h : Tafalatsaka ny andro

14h30 : Ampamatoran’omby ny andro

15h : Ampitotoam-bary ny andro

16h : Tafapaka ny andro

17h : Mody omby

17h30 : Mena masoandro

18h : Maty masoandro

18h30 : Maizim-bava vilany

19h : Tsy ahita-mitsinjo

19h30 : Tsy ahitan-tsoratr’omby

20h : Manokom-bary olona

21h : Homam-bary olona

21h30 : Loha-tory / mandry olona

22h : Mivoaka mpamosavy

23h : Mamatonalina

Marihina, fa tsy tena raikitra izy ireto fa afaka miovaova raha toa isika ohatra manao fampitahana fotsiny amin’ny haino aman-jery izay mampiasa azy ity. Samy tsy diso akory raha handray ohatra fotsiny aho hoe : 17h30 : mena masoandro, mety ho rehefa vanim-potoanan’ny ririnana ohatra dia amin’ny 17h00 dia efa mena ny masoandro.

Sao dia avy amin’izay no nahatonga ilay fotoan-gasy eee :D